Bio Cohérence, le label de l’exigence

par Eric Lecluyse | 08-11-2011
Mots-clés : Bio Cohérence
Version imprimable   envoyer l'article par mail title=  facebook  facebook



A l’heure où se développe une filière bio industrielle douteuse, les premiers produits labellisés Bio Cohérence arrivent dans les magasins spécialisés, et c’est une bonne nouvelle.

Le danger de la bio industrielle
Dans le monde du bio (on peut aussi dire « de la bio » si on entend parler de « l’agriculture bio », chacun fait comme il veut), certains pensent désormais en mode industriel. Le lancement de la filière poulet bio de Duc en est un exemple récent : abattage à 71 jours, pas de lien au sol, bâtiment d’élevage bio dans des fermes conventionnelles… Quoique conformes au label bio européen, ces conditions dévalorisent le bio. En outre, comme le rappelle la Fédération nationale d’agriculture biologique (Fnab), elles ne sont pas favorables aux producteurs qui tirent « un plus faible revenu d’un poulet abattu jeune ».

Bio Cohérence tire le bio vers le haut
Heureusement, il y a des acteurs pour rappeler que le bio n’est pas qu’une opportunité de business, mais bel et bien une démarche globale. Comme ceux qui développent le tout jeune label Bio Cohérence, lancé en 2010 (la Fnab est de la partie).

Réunis en association, ils regrettent qu’à cause de « lacunes ou imprécisions de la réglementation bio », des industriels « reproduisent à l’identique les mécanismes de l’agriculture intensive, ceux-là même qui mettent à mal le monde agricole d’aujourd’hui ». C’est pour anticiper ce phénomène qu’ils ont lancé le label Bio Cohérence, « qui apporte un repère et un véritable critère de différenciation face à ces dérives », explique l’association.

A travers son cahier des charges, Bio Cohérence favorise « le développement de la bio de façon harmonieuse dans le respect de ses fondamentaux environnementaux, sociaux et économiques ». Ce cahier des charges est contrôlé par les mêmes organismes qui vérifient le label bio européen.

Pour labelliser Bio Cohérence un élevage de volailles, il faut par exemple :

  • une ferme 100% biologique,
  • un abattage des poulets à 81 jours minimum,
  • un lien au sol obligatoire d’au minimum 50%,
  • une alimentation 100% bio des volailles,
  • un élevage à taille humaine,
  • intégrer des critères sociaux et économiques…

Les premiers produits Bio Cohérence dans les magasins
A ce jour, Bio Cohérence rassemble 250 producteurs, 8 organisations économiques de producteurs, 4 transformateurs, 72 distributeurs indépendants ainsi que les réseaux Biocoop, Biomonde et ProNatura (grossiste). Tous les secteurs sont représentés : produits laitiers, viande, fruits et légumes, produits transformés…

L’association a finalement fait le choix de ne pas travailler avec la grande distribution. « Les produits Bio Cohérence sont vendus en direct, sur les marchés et dans les magasins spécialisés », nous indique une responsable du label.

A Paris, dans les magasins Biocoop, Naturalia, Nouveaux Robinson, Bio C’Bon et chez certains indépendants, on peut par exemple trouver des produits laitiers de marque Bernard Gaborit labellisés Bio Cohérence.

Le label, nous assure une responsable, devrait prendre bien plus de place dans les rayons courant 2012. Espérons que son développement, à côté d’autres labels de qualité comme Nature & Progrès, sera à même de contrebalancer l’avancée de la filière bio industrielle dans la grande distribution…

Plus d’infos sur Bio Cohérence : www.biocoherence.fr

Commenter cet article

 

Suivez BienBeau.fr

  • F
  • T
  • rss

Partagez BienBeau.fr

Abonnez-vous

Chaque semaine découvrez une bien belle adresse testée pour vous et toute notre actu.

 

©BienBeau.fr 2010 | Site propulsé par Spip2Mentions légales