Cœur de nature, Auchan canal bio

par Eric Lecluyse | 15-05-2012
Mots-clés : Cœur de nature
Version imprimable   envoyer l'article par mail title=  facebook  facebook



C’est à Brétigny-sur-Orge, dans l’Essonne, que le groupe Auchan a inauguré lundi 14 mai son premier magasin Cœur de nature, « le spécialiste du bio ou du développement durable au juste prix ». Visite guidée (et critique).

Les amateurs de bio se méfient de la grande distribution ; mais la grande distribution ne saurait ignorer ce marché en pleine expansion. Chez Auchan, on a trouvé la solution. C’est Cœur de nature, un magasin spécialisé implanté à Brétigny-sur-Orge, juste à côté de l’hyper Auchan et des autres enseignes colorées du Centre commercial de la Maison neuve, dont une petite Biocoop et un Naturéo, des concurrents directs.

JPEG - 61.3 ko
Cœur de nature
© Eric Lecluyse/BienBeau.fr

Le concept
« En 2010, on m’a demandé de réfléchir à un concept bio en hypermarché, raconte Guy Verdier, directeur général de Cœur de nature. Je me suis vite aperçu que c’était impossible : il faut de la place, et certains fournisseurs bio ne souhaitent pas être présents en hyper, sans compter la dimension service à mettre en place ». Ce sera donc un magasin indépendant. Après un temps de réflexion et sur les conseils de Bonneterre et Nutrition & Santé, l’équipe renonce au nom Auchan Nature, trop grande distrib’, et opte pour Cœur de nature. Il est décidé de commencer l’aventure à Brétigny-sur-Orge, dans l’Essonne, avant de poursuivre (peut-être) ailleurs.

L’idée, c’est de devenir « le spécialiste du bio ou du développement durable au juste prix ». « C’est bon pour la santé, bon pour la planète et bon pour le porte-monnaie », résume Guy Verdier. Dans les rayons, on décline donc toute la gamme de prix : de la marque du distributeur Auchan, des marques nationales qu’on trouve aussi en grande surface et beaucoup de spécialistes. Une attention particulière est portée à la formation de l’équipe du magasin, qui compte 23 personnes, pour qu’elle puisse éclairer la clientèle sur ses achats.

Lesdits clients doivent trouver ici tout ce qui correspond à leurs habitudes de consommation, insistent les responsables. Ainsi, on pourra aller se faire cuire des tomates toute l’année, même en hiver (quand elles sont importées et/ou cultivées dans des serres chauffées gourmandes en énergie). « Mais le linéaire sera réduit et nous inciterons à consommer des produits de saison », assure-t-on.

A quoi ça ressemble
C’est grand pour un magasin bio (1000 m2), truffé de gentils messages (« Cœur de nature : le bon sens naturel » à l’entrée, « On ne voit bien qu’avec le cœur l’essentiel est invisible pour les yeux », citation de Saint-Exupéry à la sortie des caisses) et de produits de toutes sortes (13 000 références, dont 6000 alimentaires ; seules 4000 sont communes à un Auchan classique, soit 2000 références de marques du distributeur et 2000 marques présentes en grande distribution).

Roquefort Société bio est en rayon, mais pas le jambon Herta bio. Les acheteurs affirment juger au cas par cas : ils évitent les sociétés qui ont juste une gamme bio pour se placer sur un créneau et gardent celles qui font de réels efforts. En tout, l’enseigne a choisi 250 fournisseurs (dont 200 nouveaux pour Auchan, uniquement des PME). Parmi eux, quelques locaux pour les fruits et légumes, les œufs les tisanes ou le pain et les pâtisseries (Patibio).

JPEG - 144.3 ko
Cœur de nature
Quelques produits locaux sont à l’honneur, comme ces œufs de Rambouillet.
© Eric Lecluyse/BienBeau.fr

Tout est bio au rayon alimentaire (sauf le poisson, car les produits de la mer ne peuvent l’être, mais il s’agit de pêches respectueuses de l’environnement marin). Le magasin abrite des espaces poissonnerie, boucherie et fromagerie traditionnels (rarement aussi étoffés dans les magasins bio).

JPEG - 108.2 ko
Cœur de nature
Des produits d’entretien en vrac, un concept innovant.
© Eric Lecluyse/BienBeau.fr

Le vrac est à l’honneur (« bar à muesli », « cave à huiles », ainsi qu’un système pour acheter la juste dose de produits d’entretien et de ses soins du corps, un concept inédit). Le magasin propose également un vaste choix pour les bébés, la cuisine, les cosmétiques et une bel espace librairie.

Il faut reconnaître aux concepteurs le souci du détail : éclairage réduit (6 watts au mètre carré, trois fois moins que dans un hyper, selon Auchan), ruches installées sur le côté du parking (que pourront voir les clients et qui donneront bientôt du miel), borne de recharge pour véhicule électrique, candélabres à LED et à alimentation solaire dans le parking, meubles de réfrigération avec vitres pour éviter le gaspillage, caddies « écolos » ( plastique recyclé), « seulement » cinq prospectus dans l’année, assurent les dirigeants...

Ce qu’en disent les acteurs de la filière bio
Auchan a reçu quasiment tous les fournisseurs bio par groupes de quinze. « Beaucoup de ceux qu’on a souhaité référencer sont venus, certains ne veulent pas travailler avec nous car nous sommes de la grande distribution, d’autres sont là pour voir mais restent dubitatifs », concède Guy Verdier.

Principal écueil : la présence de marques du distributeur, ce qui irrite les pros de la bio. De qualité très variable et parfois produits dans des conditions discutables (de manière générale, pas spécialement ceux d’Auchan), ils prennent des parts de marché et ont tendance à tirer les prix vers le bas, ce qui complique la tâche des indépendants. Un phénomène d’autant plus important que les grandes surfaces représentent près de la moitié des ventes de produits biologiques en France. L’équipe de Cœur de nature assure toutefois vouloir nouer des partenariats à long terme avec leurs fournisseurs. L’avenir dira s’ils peuvent lui faire confiance.

Verdict
Un espace accueillant, une offre très variée, beaucoup de bonnes idées, une équipe visiblement compétente... Cœur de nature va séduire, à n’en point douter. Mais le « consommateur responsable » se pose forcément d’autres questions sur les conséquences de ses achats. Cœur de nature est-il vraiment engagé dans la défense d’une bio exigeante et le soutien des producteurs indépendants ? Sur ce terrain, le réseau Biocoop, par exemple, semble bien mieux placé...

Site : www.coeurdenature.fr

JPEG - 108.9 ko
Cœur de nature
© Eric Lecluyse/BienBeau.fr

9 Messages de forum

  • Cœur de nature, Auchan canal bio 18 mai 2012 16:48, par céline

    classe ! cela donne envie d’y aller. J’irai sûrement faire un tour ces jours-ci !
    merci
    Céline

    Répondre à ce message

  • Cœur de nature, Auchan canal bio 18 mai 2012 21:16, par Marc

    Tirer les prix vers le bas ! quand est-ce que ces individus respecteront les agriculteurs et la terre ?
    Continuer les dérives du conventionnel dans le bio, quelle belle idée ?
    Ce sont des imposteurs,la seule conviction qui les anime c’est l’appât du gain.
    Marc

    Répondre à ce message

    • Cœur de nature, Auchan canal bio 15 juin 2012 11:40, par Thierry

      Il faut arrêter de tirer sur tout et tout le monde !
      Le Bio n’est accessible qu’au plus riche ou au connaisseurs. Le fait de démocratiser le Bio peut permettre à tous d’en profiter. Il ne s’agit pas de tirez les prix et la qualité vers le bas, mais de proposer des produits à une clientèle plus large. Ainsi, les industriels vont pouvoir produire leurs produits en plus grande quantité et répartir les coûts fixe sur le volume. La demande de matière première va augmenter se qui devrait inciter nos agriculteurs à produire en Bio. Plus de produit Bio qui poussent, égale une terre plus propre. Pensons à nos enfants. Consommons tous Bio.

      Répondre à ce message

  • Cœur de nature, Auchan canal bio 1er juin 2012 20:26, par bidochon

    Dans quelques années, ils feront crever leurs fournisseurs comme ils le font depuis des décénnies avec le commerce traditionnel.
    ils tirent la qualité vers le bas et encaisse toujours plus.
    Maitenant, ils vont laver plus blanc que blanc et veulent nous faire croire que les vrais écolos ce sont eux.
    A mourir de rire si ce n’était pas gravisime.
    Ces gentils fournisseurs ont la mémoire très très courte. qui est-ce qui les ont fait vivre jusqu’ a maintenant ? les magasins spécialisés, ceux qui ont une vraie philosophie.
    Coucher avec le diable et vous aurez un avenir de feu et de larmes. (disais mon grand père).

    Répondre à ce message

  • Il faut quand même bien noter que les magasins bio spécialistes se prennent des marges considérables sur les produits ! Il est tout à fait possible de réduire les prix de ces derniers, sans toucher à ce que touche le producteur, rien qu’en réduisant ses marges ! et c’est le parie que Coeur de Nature a fait !

    Répondre à ce message

  • Cœur de nature, Auchan canal bio 15 juin 2012 12:57, par Thierry

    Petite précision !
    Non les magasins spécialisés ne prennent pas de grosses marges. Les produits Bio sont proposés à des marges entre 1,30 et 1,65 pour le frais et 1,6 à 2 pour le reste. Cette différence s’explique sur le fait qu’un "pain" (coef à 1,30) ne va pas demander de la communication pour être vendu et va se vendre souvent et rapidement (volume), alors qu’une cosmétique (coef à 1,8) va nécessiter des échantillons, des conseils, de l’immobilisation de trésorerie et d’espace.
    Les producteurs eux aussi n’appliquent pas des marges fortes (j’en suis un) mais entre 30 et 60%. Nous ne pouvons trouver le salut pour notre entreprise qu’avec des concepts comme celui de Coeur de Nature. C’est pour nous le moyen de produire plus et donc de répartir les frais fixes sur les volumes. Notre but étant d’en faire profiter le consommateur. Il ne nous est pas demandé des remises importantes chez Coeur de Nature (pas encore et je compte bien ne pas me laisser faire !). Nous ne souhaitons pas rentrer dans ce jeu !!!
    Pour ceux qui pensent que nous serons obligés de le faire je souhaite préciser autre chose...
    Certaines enseignes très implantés en France (Biocoop ou La Vie Claire) nous imposent des remises de 25 voir 40%. Ils ont des arguments forts : un réseau de plus de 200 magasins. Ils vous imposent des pénalités de livraison vous obligeant à faire du stock pour eux (ben oui ! sinon il faut les indemniser sur le manque à gagner en cas d’absence de vos produits dans leurs rayons ! Les pauvres...merci à eux de nous imposer ainsi de plomber notre trésorerie) ! Cela ne les empêchent pas d’arrêter les commandes sans vous en informer simplement parce qu’il ont sorti un équivalent moins cher !!! (Là bien sur, je m’assois sur mes sur-stocks imposés !!!)
    Donc ils ne sont pas meilleurs que les autres et pire, ils n’en font pas bénéficier le consommateur final...
    Bref !!! Pas facile de trouver de l’éthique sur ce marché comme ailleurs.
    A suivre.

    Répondre à ce message

    • Cœur de nature, Auchan canal bio 8 juillet 2012 10:21, par marcan

      Je suis d’accord avec le fait que les anciens gros acteurs de la BIO (Biocoop (qui n’est plus une coopérative mais une SA) et Vie Claire) ont depuis longtemps utilisé les méthodes de la Grande Distrib malgré qu’il s’en défendent.
      Par contre tous les petits indépendants tels ceux du réseaux Biomonde (180 magasins indépendants) ont dans la grande majorité la volonté d’une vrai éthique écologique et économique.
      Je suis gérant d’un Biomonde en Haute-Savoie et je m’insurge contre le vrai PB de la généralisation du Bio en Grande Distrib qui est le dumping social qui y existe : travail à temps partiel, précarité des emplois, salaires tirés au minimum car pas besoin de salariés tous formés au conseil des produits contrairement à nos petits magasins obligent à la polyvalence, au conseil et à la connaissance des produits.

      Maintenant que le marché est "mûr", ils se lancent au grand galop dans l’arène avec le désir de "bouffer" tout le monde.

      Pour le fait de démocratiser le BIO pour tous, c’est justement par le conseil que l’on amène les gens à consommer différemment les aliments pour qu’ils se rendent compte que consommer BIO n’est pas synonyme de plus cher à la fin du mois.

      Bon, pour finir, Accepter de mettre des produits BIO bas de gamme (à base de concentrés de fruits plus eau plus sucre par exemple) à coté de produits cohérents dans leur conception, c’est accepter que de nouveau le BIO soit "éplucher" par les professionnels de la VENTE pour utiliser toutes les ficelles possibles pour détourner le BIO de sa valeur initiale qui est d’avoir l’aliment le plus simple et le moins polluant possible, le plus ÉTHIQUE.

      Continuez d’aller chez votre magasin BIO habituel et interdisez vous les "dépannage" en Grande Distrib, vous permettrez ainsi de conserver l’éthique, et surtout de vrais emplois intéressant pour tous ceux qui vous conseillent vraiment.

      Répondre à ce message

      • Cœur de nature, Auchan canal bio 14 juillet 2012 10:29, par Christel

        Bonjour,
        Ne mettez pas toutes les Biocoop dans le même sac. Il y en a qui ont la passion de leur métier. Il y en a sur Paris qui aide les producteurs en difficulté. Peu de magasins bio ont des bars à vrac ce qui permet d’acheter la quantité que l’on veut ou de se familiariser avec des produits. Je ne met absolument pas La vie claire et Biocoop sur le même plan. Je connais une propriétaire qui oeuvre pour démocratiser la bio, qui vend des légumes et fruits de saison français ce que tous les magasins bio ne font pas souvent. Bien souvent ils viennent d’Italie ou d’Espagne. Je sais pourquoi je viens dans son magasin.

        Répondre à ce message

Commenter cet article

 

Suivez BienBeau.fr

  • F
  • T
  • rss

Partagez BienBeau.fr

Abonnez-vous

Chaque semaine découvrez une bien belle adresse testée pour vous et toute notre actu.

 

©BienBeau.fr 2010 | Site propulsé par Spip2Mentions légales