Justice pour les bananes !

Version imprimable   envoyer l'article par mail title=  facebook  facebook



La culture intensive de bananes et d’ananas revient dans l’actualité. Que peut faire le consommateur responsable ? Réponses de Peuples Solidaires, qui a lancé une pétition.

Ils sont jaunes et bons, certes, mais bananes et ananas ont une face sombre : les conditions de travail et atteintes à l’environnement dans les plantations, propriétés d’une poignée de multinationales. Or la banane est le fruit le plus vendu au monde. L’ananas d’exportation, quant à lui, connaît un essor frappant depuis 15 ans, avec l’arrivée d’une nouvelle variété, plus sucrée, le « Golden Sweet ».

JPEG - 128.6 ko
Campagne Le juste fruit
© DR

A quelques jours de la deuxième réunion du Forum mondial de la banane, qui se tiendra le 28 et 29 février 2012 en Equateur, Vanessa Gauthier, chargée de mission « dignité au travail » chez Peuples Solidaires, explique où en est la campagne internationale « Le Juste Fruit », qu’elle relaie en France depuis deux ans. L’association, basée à Montreuil, vient également de lancer une pétition avec d’autres membres d’Euroban (Réseau d’action européen pour la banane et autres produits agroindustriels) pour pousser l’Europe à agir.

Où en est la campagne « le Juste Fruit » ?
Notre association est un pont entre les pays producteurs et les pays consommateurs. Tout au long de l’année, nous incitons à signer des « appels urgents » sur des abus précis que nous signalent nos partenaires du Sud. Nous les publions, nous les faisons parvenir aux entreprises concernées. Cela donne d’elles une mauvaise image. Avec des résultats : l’année dernière, nous avons avancé sur la situation des femmes, dont l’emploi s’est réduit car on les considère comme une main d’œuvre plus coûteuse. Nous avons demandé des comptes aux principales multinationales via des « appels urgents ». Deux d’entre elles, Chiquita et Dole, nous ont répondu avec des propositions. Reste à voir leur mise en œuvre.

Qu’en est-il de la pétition contre les pratiques d’achats abusives des supermarchés, lancée en janvier ?
La pétition a recueilli 4000 signatures sur le web en Europe pour l’instant, soit la moitié de notre objectif. Elle sera remise aux autorités européennes en juin 2012, au moment où la Commission organise un forum de haut niveau pour définir un code de bonne conduite des distributeurs européens. Nous pensons qu’il doit se doubler d’un système juridique contraignant, car les supermarchés exercent une pression de plus en plus forte sur les producteurs de bananes, pour maintenir des prix bas. Certains disent s’engager dans des initiatives volontaires d’amélioration. Mais elles couvrent rarement l’ensemble de la filière.

Que peut faire le consommateur ?
Nous voulons nous adresser aux citoyens plus qu’aux consommateurs. Ce n’est pas à nous de décider d’un boycott, par exemple, mais à nos partenaires locaux, car ce type d’action comporte un risque pour ces travailleurs : perdre leur emploi. Privilégier la filière « commerce équitable » ? C’est intéressant. Mais c’est une niche. 95% des bananes sont produites de manière conventionnelle. Il ne suffit donc pas d’impulser un changement de mode de consommation. Il faut une action plus large.

On connaît l’impact sur l’environnement et la santé de certains pesticides utilisés sur les bananes. On connaît moins les travers de la culture des ananas. Consommer bio ne permettrait pas, là non plus, de changer la donne ?
Les certifications bio préservent des produits chimiques mais ne garantissent pas la liberté syndicale ! Or cela doit aller de pair. Concernant l’ananas, l’option bio est presque inexistante. Il est vrai que dans ce type de plantations, les pesticides ne sont pas diffusés par avion, mais avec des tracteurs dotés de bras mécaniques, ce qui réduit un peu l’impact sur les populations alentour. Mais les travailleurs sont rarement protégés. (NDLR : voir sur le sujet leur court documentaire de témoignages).

Notez-vous des progrès depuis deux ans ?
La mise en place, en décembre 2009, du Forum Mondial de la Banane, sous l’égide des Nations Unies (FAO), a été une avancée formidable. La prochaine réunion, dans quelques jours, permettra de faire le point sur les enquêtes lancées dans 14 pays pour définir un salaire vital.

De prochaines mobilisations à Paris ?
Nous prévoyons une action de rue à Paris à la mi-mai et une conférence de presse autour de la venue de notre partenaire du Honduras. Nous serons aussi présents à la Fair Pride, le 13 mai, au Salon des Solidarités, début juin, au Salon Marjolaine, en novembre … On ne pourra pas nous rater !

Commenter cet article

 

Suivez BienBeau.fr

  • F
  • T
  • rss

Partagez BienBeau.fr

Abonnez-vous

Chaque semaine découvrez une bien belle adresse testée pour vous et toute notre actu.

 

©BienBeau.fr 2010 | Site propulsé par Spip2Mentions légales