"Passer au vert sans prise de tête"

Version imprimable   envoyer l'article par mail title=  facebook  facebook



Aux manettes du site Doukyo.com, Céline Vautard souffle un vent de légèreté sur la consommation écolo depuis cinq ans. Elle vient aussi de publier un guide pratique, truffé de bonne humeur. Rencontre avec une fille très nature.

Photographe et journaliste, passionnée de mode et d’art, Céline Vautard a longtemps travaillé pour les magazines spécialisés Fashion Mag et Fashion Daily News. Trop curieuse pour s’arrêter aux paillettes, elle s’interroge sur les coulisses, les conditions de production, l’impact sur l’environnement des matières.

Intriguée par quelques aberrations, elle décide de creuser il y a cinq ans en lançant le site « d’éco-lifestyle » Doukyo.com. A coups d’infos conso, de marques à suivre et de nouveaux produits, le blog se fait vite une place dans la galaxie du Web green.

JPEG - 65.8 ko
Céline Vautard
Céline et son chat Pichou
© Olivia Gay

Mais Céline ne veut pas s’arrêter en si bon chemin. Elle vient ainsi de publier Les Pétroleuses se mettent au vert (One plus One Editions), un guide très accessible pour aider les novices à devenir des consommatrices citoyennes (et entraîner leurs hommes dans l’aventure).

Elle y fait le tour de tous les rayons, des vêtements aux cosmétiques en passant par les boissons et le tourisme, avec à chaque fois des questions-réponses simplissimes, des astuces, des marques et le ton de la bonne copine. BienBeau y a découvert , par exemple, l’existence de produits d’hygiène féminine et de sex-toys écolos, une catégorie qui nous avait totalement échappé jusqu’ici !

Bonne nouvelle : Céline a bien d’autres projets en soute. Les voici.

Qu’est-ce qui t’a poussée, au départ, vers la consommation durable ?
En travaillant dans le monde de la mode, j’ai découvert les « dessous » pas très écologiques de la production de coton. Cela m’a sensibilisée et j’ai commencé à me poser des questions. Mais à l’époque, quand j’ai voulu me renseigner, il n’y avait pas beaucoup de sites d’informations orientés consommation verte. J’ai décidé de créer un blog, Doukyo.com, que j’ai alimenté seule, sur mon temps libre, et qui a fait son chemin.

Doukyo.com a aujourd’hui cinq ans. Comment le vois-tu évoluer à l’avenir ?
Je voudrais passer à une nouvelle étape. Le design du site va être refondu d’ici à juin, pour lui donner un look plus moderne. Il sera plus haut de gamme, ne montrera que de très belles choses, surtout dans la mode, la beauté, la déco. Il y aura plus de place pour le design et les modes de vie. Ce sera un site dénicheur de tendances, branché sur la prospective. Je travaille aussi avec une équipe sur un projet de magazine papier, que j’espère publier après l’été. Il fera la part belle aux créateurs, aux personnalités, aux projets autour du développement durable.

Tu viens de publier un guide pratique. C’est ta contribution à l’éducation des consommatrices ?
Oui ! Le but, c’est de faire découvrir des alternatives, comme j’en découvre moi-même tous les jours, parce que je ne suis pas 100% bio ! Je ne suis pas sectaire, j’aime partager les points de vue, parler de ce qui me plaît et de ce qui ne me convainc pas (NDLR : Céline n’est pas fan, par exemple, des « laits végétaux »). Je donne des astuces et chacune fait son choix.

Quelles sont tes bonnes adresses à Paris ?
J’ai longtemps vécu près du canal Saint-Martin et j’y ai gardé des habitudes. J’aime bien le salon de coiffure R’ Végétal, son ambiance simple et ses colorations végétales, bien sûr, qui fonctionnent très bien sur mes cheveux fins. Pour les plantes et la déco d’extérieur, je recommande la superbe Galerie Végétale, et côté bouquins de design, la Librairie Artazart, sur le quai de Valmy.

Au déjeuner, halte chez Soya. Je ne suis pas végétarienne mais j’ai découvert là-bas le tofu, car il était enfin bien assaisonné. Leurs plats sont délicieux. Autre option : les cantines du Marché des Enfants Rouges dans le Marais. Surtout le Japonais ! Je suis également fan de jus de fruits frais, même non bio, comme ceux de Wanna Juice, près de Bastille. Mon préféré ? Orange, carotte, gingembre.

Et côté mode ?
J’aime flâner chez Green in the City. Hélène, qui m’a aidée à faire mon guide, est une vraie fille. J’apprécie aussi certaines marques, comme Ekyog, qui a bien fait travaillé et fait évolué son style, ou l’Herbe Rouge. Mais je ne m’interdis pas d’aller chez Monoprix pour les basiques en coton bio – et les produits de beauté Une, qui sont de bonne qualité dans de jolis packaging - et même chez H&M pour les culottes écolo !

Cela dit, je préfère les dépôts-vente, les vide-greniers, les brocantes, parce que je suis sensible au charme de ce qui a vécu. Quand un vêtement a été créé avec le souci de la matière, il garde un tomber particulier, même chez un fripier. Je revends beaucoup sur Internet. Et deux fois par an, j’organise une « Braderie des filles », gratuite, pour les amies et amies de mes amies. Chacune vient avec quelque chose à boire et à manger, on organise une tombola. La prochaine a lieu dimanche !

3 Messages de forum

Commenter cet article

 

Suivez BienBeau.fr

  • F
  • T
  • rss

Partagez BienBeau.fr

Abonnez-vous

Chaque semaine découvrez une bien belle adresse testée pour vous et toute notre actu.

 

©BienBeau.fr 2010 | Site propulsé par Spip2Mentions légales