Sobosibio, en toute simplicité

par Juliette Pic | 08-09-2011
Mots-clés : Sobosibio
Version imprimable   envoyer l'article par mail title=  facebook  facebook



Parfois, on ressent le besoin d’une mode qui nous ressemble, point trop extravagante, qui laisse libre cours à nos envies. C’est ce que propose Clémentine Nguyen, qui a créé Sobosibio il y a 4 ans. Rencontre.

Un certain Yves Saint Laurent (Yves qui ?) a dit un jour : « La ligne doit avant tout son élégance au dépouillement et à la pureté de sa construction ». Cette phrase du maître plaît sans doute beaucoup à Clémentine Nguyen, créatrice et styliste de Sobosibio. Depuis 4 ans pile, la marque se fait remarquer avec ses matières et teintes naturelles et ses coupes sans chichi. Sobosibio a réussi le pari compliqué d’avoir une identité forte tout en s’adaptant à toutes les femmes.

« Le vêtement doit nous aider à être, pas à avoir », résume Clémentine Nguyen. Être, parce que ce qu’on porte ne doit pas s’imposer à nous, mais s’adapter. Des lignes épurées, des formes le plus souvent amples pour qu’on puisse s’amuser et se mouvoir (ou être enceinte, ou assumer ses complexes, ou montrer son épaule, ou...), des tissus naturels, des teintes qui tendent vers le minéral et le végétal. Bref, une ligne « simple, mais juste ». Une mode dans la tendance mais intemporelle.

Les teintes sont travaillées, retravaillées, corrigées jusqu’à atteindre l’exacte couleur souhaitée. Cette saison, Clémentine opte, entre autres coloris, pour l’olive, un peu plus tendre que le kaki, le colvert, « le turquoise de l’hiver », la nuit, qu’on voit poindre entre violet et parme, le carbone (taupe grisé) pour la non-couleur, et quelques touches tye&dye de ci de là.

Du côté des matières, Sobosibio marque son identité naturelle en travaillant des jerseys et tricots de coton, du lin, du bambou-cachemire et un peu de soie pour un côté plus « soirée » que casual qui ressort cette saison sur une robe froncée et moulante on ne peut plus sexy. Simplicité des lignes aussi, avec des basiques, dans différents coloris, col rond, montant, capuche, et des robes en A pour nous laisser jouer.

L’éthique dans tout ça ? Il y a quelques années, Clémentine tombe sur une étude du WWF dénonçant la toxicité des matières utilisées pour nous vêtir (Aujourd’hui, c’est le rapport « Dirty Laundry II » de Greenpeace qui révèle la présence d’éthoxylates de nonylphénol - NPE, interdits en Europe - dans les vêtements de 14 marques différentes).

Chez Sobosibio, la styliste « limite au maximum les molécules nocives et les rejets dans la nature ». Traçabilité, suivi, transparence, proximité et savoir-faire, bio, matière naturelles, fabrication en circuit fermé (notamment pour la réutilisation des eaux usées)... Tout y est.

Ça vous a plu, vous en demandez encore ? Jusqu’au 7 octobre, Sobosibio offre 10% sur la collection hiver 2011 aux lectrices et lecteurs de Bienbeau.fr. Pour en profiter, il vous suffit d’aller sur le site de la marque (www.sobosibio.com), de taper le code sobobienbeau, et à vous de shopper !

Une bien belle marque qu’on trouve où ?
A Paris, 7 boutiques distribuent Sobosibio :
- Filambule (12, rue Mandar, 2e)
- Espace Cachemire (101, rue Réaumur, 2e)
- Fibris (40, boulevard Saint-Marcel, 5e)
- Métamorphose (6, rue Bréa, 6e)
- Bazar Ethic (26, rue Beaurepaire, 10e)
- Le Dressing de Maïa (12, rue Boulard, 14e)
- Cinecitta (128, rue de Belleville, 20e)

Liste des points de ventes :
http://www.sobosibio.com/points-de-vente-france-pxl-26_27.html

Commenter cet article

 

Suivez BienBeau.fr

  • F
  • T
  • rss

Partagez BienBeau.fr

Abonnez-vous

Chaque semaine découvrez une bien belle adresse testée pour vous et toute notre actu.

 

©BienBeau.fr 2010 | Site propulsé par Spip2Mentions légales